ordi

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Vous faites partis des personnes appréciant l’OS de la firme à la pomme mais vous n’avez pas les moyens de vous procurer un MacBook ? Ne vous inquiétez pas, nous allons vous guider pas à pas pour installer OS X Yosemite sur votre ordinateur, c’est ce qu’on appelle un Hackintosh !

OS-X-Yosemite-logo-lecafedugeek

Pour suivre ce tutoriel il y a malgré tout plusieurs contraintes :

  • Avoir un processeur Intel (il y a des solutions AMD mais nous n’allons pas les traiter ici car c’est tout simplement moins stable et plus compliqué)
  • Avoir un Mac sous la main OU disposer d’un ordinateur qui supporte la virtualisation (à activer dans le BIOS)
  • Un ordinateur avec un BIOS UEFI (Pour les autres, tournez vous sur Unibeast)
  • Avoir beaucoup de patience pour que TOUT fonctionne

Si vous réunissez tous les points, alors c’est parti !

I) Création de la machine virtuelle

Tout part de là. Si jamais vous avez un Mac, pas besoin de suivre, rendez vous à la partie 2 directement.

Tout d’abord, il vous faut le logiciel VMware que vous pouvez trouver sur le site officiel. Un compte (gratuit) est nécessaire. Après l’installation du logiciel, il faut ensuite débloquer VMware pour qu’il accepte de virtualiser OS X. Pour cela, téléchargez l’archive suivante qui contient « l’unlocker » ainsi que l’image VMware. Ça se passe ici.

L’utilisation de l’unlocker est toute simple :

  • Si vous êtes sous Windows, executez en tant qu’administrateur le fichier win-install.cmd.
  • Sous Linux, modifiez la permission du fichier lnx-install.sh avec la commande chmod +x. Executez ensuite le fichier en sudo
  • Sous Mac OS X, même manipulation que Linux avec le fichier osx-install.sh.
Exemple sous Windows

Exemple sous Windows

La première étape est faite. Maintenant il faut installer Mavericks en machine virtuelle. Certains me demanderont pourquoi Mavericks et non Yosemite et la réponse est simple : lors de mes recherches pour faire un Hackintosh, j’ai commencé par installer Yosemite en machine virtuelle mais au moment de télécharger l’installateur pour créer la clé USB bootable, je ne pouvais pas car l’AppStore ne voulait pas télécharger l’installateur du système sur lequel j’étais. Un souci qui n’a pas l’air d’être présent sur les vrais Mac.

Donc pour lancer l’installation, placez-vous dans l’archive précédemment téléchargée. Naviguer dans le dossier \OS X Mavericks 10.9 Retail VMware Image\OS X Mavericks. Vous verrez plusieurs fichiers avec des extensions peu connues. Une seule nous intéresse, celle en .vmx. Double-cliquer donc sur OS X Mavericks.vmx. Voici le résultat attendu :

vmware-vmwIl faut maintenant modifier les paramètres de la machine virtuelle afin de pouvoir télécharger Yosemite. Cliquez donc sur Edit virtual machine settings. Et dans l’onglet mémoire, passer la mémoire vive à 2Go MINIMUM !

machines-settings

Vous pouvez désormais lancer la machine virtuelle en cliquant sur Power on this virtual machine. Vous aurez ensuite le message suivant, cliquer sur I Copied It.

copied-it

La machine virtuelle commence à booter et vous devez arriver sur l’assistant d’installation. Commencez par choisir votre langue. Pour avoir le français cliquez sur Show all.

Yosemite-tuto-welcomee

Continuez ensuite l’assistant installation normalement. Si jamais vous êtes sur un ordinateur portable sans prise Ethernet et avec une carte wifi non compatible, vous serez face à un « problème » lors du choix de la connexion. Ignorer alors la phase du choix du réseau et lorsque la machine virtuelle sera en marche rendez vous dans les paramètres de la machine virtuelle afin de modifier le choix de la connexion. Il faut sélectionner NAT. Vous aurez ensuite accès à Internet au prochain redémarrage de la machine virtuelle.

nat-vm

Si vous avez bien tout suivi, c’est la fin de la première partie ! Vous êtes désormais sur le bureau Mac OS X 10.9 et Internet devrait être fonctionnel.

PS : Le design de VMware à changer car je suis passé sur le Hackintosh pour finir le tutoriel.

Bureau-Mavericks

 

Si jamais vous avez des questions, des problèmes lors de cette première partie, n’hésitez pas à laisser un commentaire.